Publications

[Corée Affaires 111] Le monde de l’art au cœur de la révolution NFT

[Corée Affaires 111] Le monde de l’art au cœur de la révolution NFT

« Les NFTs changent la donne dans le sens où ils inspirent confiance aux gens pour acheter et commercer un bien digital unique ou limité. »

S’il est un secteur à l’avant-garde des grandes transformations, c’est bien celui de l’art. Le premier NFT aux enchères, mis en vente en juin 2021, était associé à l’œuvre de l'artiste new-yorkais Kevin McCoy « Quantum ». Un symbole d’une révolution digitale en accélération depuis près d’un an. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Analyse par Nicolas Mercier spécialiste des technologies numériques, membre du conseil d’administration de Niio, et ancien responsable des partenariats et stratégie B2B chez Samsung.

 

La définition des NFTs varie selon le secteur d'application. Quelle est la vôtre ?

Un NFT (de l’anglais non fungible token) est essentiellement un contrat intelligent qui inclut un lien vers un fichier numérique, par exemple une œuvre d’art. A l’étape de la création, l’artiste peut décider de la rareté du contrat, qu’il soit unique ou en édition limitée, et chaque NFT prend sa propre valeur pouvant augmenter ou diminuer. Chaque enregistrement de création et de transaction est stocké sur la blockchain, ajoutant une chaîne dans le bloc (d’où le terme de blockchain). Cette sorte de registre numérique décentralisé permet ainsi une grande transparence grâce à sa traçabilité relative à la succession de transactions, la propriété du bien digital, et l’attribution au créateur. Cela n’est valable bien sûr que si le véritable créateur générant le NFT a pu être authentifié.

 

En quoi les NFTs bouleversent-ils le monde de l’art ?

On estime le marché des NFTs à 41 milliards de dollars au niveau mondial en 2021 selon Chainalysis, tandis que les ventes d’art digital en ligne atteignaient les 13 milliards de dollars.

Les NFTs changent la donne dans le sens où ils inspirent confiance aux gens pour acheter et commercer un bien digital unique ou limité. Cela a indéniablement un grand intérêt pour le monde de l’art tant pour une œuvre d’art créée digitalement et existante sous forme de fichier numérique, que pour un NFT connecté à une œuvre d’art physique.

Les NFTs étant essentiellement des contrats digitaux, ils peuvent remplacer de manière fiable les certificats d’authenticité que le monde de l’art utilise. En même temps, la plus grande transparence liée à la transaction listée sur la blockchain assure pour la toute première fois que l’artiste va bénéficier de royalties sur les reventes potentielles de son œuvre, ce qui était un problème majeur dans le passé.

Les NFTs permettent aussi aux artistes inconnus ou non représentés par une galerie de présenter et de vendre leurs créations à un public plus large, en particulier à la communauté des fervents de crypto monnaies qui est aujourd'hui celle achetant le plus grand nombre de NFTs.

Enfin, ils peuvent influencer le geste artistique, par exemple dans le cas de l’art éphémère et du street art qui s’inscrivent dans le temps avec les NFTs.

A noter cependant que les NFTs ne résolvent pas certains enjeux clefs du marché des œuvres digitales, tels que le stockage, la préservation de l’original, les fichiers numériques associés et la possibilité de projeter ces œuvres sur des supports digitaux.

 

De nouveaux modèles d’affaires émergent des NFTs. Pouvez-vous nous décrire par exemple la stratégie de votre start-up Niio ?

Niio a été fondée il y a 8 ans pour proposer aux artistes une plateforme de stockage, diffusion, monétisation, et visionnage de l’art.

Bien que nous offrions des solutions classiques d’achat et vente de NFT, nous avons développé un modèle unique comparable à celui de plateformes telles que Spotify pour proposer des abonnements freemium et premium permettant à un large public de découvrir et d’expérimenter l’art numérique et les NFTs sur l’écran de leur choix. De plus, les propriétaires de NFTs auront la possibilité de les monétiser en les rendant disponibles sur la plateforme sous forme de prêt ou en les incluant dans une des collections pour les abonnés. Dans le cadre de ces collections, les revenus seront partagés entre le collectionneur et l’artiste.

 

Sur le plan conceptuel, il se pose plusieurs problèmes. Comment peut-on attribuer de la valeur tout en certifiant l’unicité et l’authenticité d’un objet digital qui, par essence, peut être duplicable à l’identique et à l’infini ?

Pour nous, chez Niio Art, cela commence par la vérification du créateur / propriétaire de l’œuvre. Nous travaillons déjà avec les artistes les plus célèbres ainsi qu’avec les galeries qui les représentent. Nous commençons par nous assurer que chaque membre de notre écosystème est vérifié lors de son enregistrement : cela inclut les références artistiques, les réglementations KYC (« Know Your Customer »), et bien d’autres… Ensuite, un contrat est établi afin de définir les droits de publication et de distribution des œuvres concernées. Enfin, nous avons une procédure de retrait de toute œuvre dont la propriété intellectuelle serait dénoncée par la communauté, dont le principe est similaire à d’autres plateformes telles que Youtube.

Quant à la question de la valeur, intrinsèquement c’est l’œuvre d’art qui a de la valeur. Cependant, celle-ci est liée au contrat NFT qui prouve l’authenticité de l’œuvre. C’est cette relation qui permet de générer des transactions.

 

Bulle ou tendance durable ?

On peut expliquer l’engouement pour les NFTs par la combinaison de multiples tendances incluant les améliorations de la technologie blockchain et la forte croissance des crypto-monnaies depuis les deux dernières années, qui a rendu beaucoup de gens riches sur le papier mais les met au défi de convertir cette richesse en monnaie fiat. Pour cette communauté, les NFTs sont un outil spéculatif. 

Cependant, les technologies NFTs et blockchain sont durables dans le contexte de la numérisation globale de notre société. Si l’on peut déjà prévoir que certains NFTs vont perdre en valeur dans les 2 ans à venir, ce qui restera est leur utilisation et la valeur intrinsèque liée à la qualité de l’œuvre d’art numérique (ou autre type de NFTs).

Notre monde est témoin de la fusion du matériel et du digital, et cela ne va aller qu’en s’accélérant avec nos avancées vers le métavers et le Web 3.0. En particulier, il est important de noter que depuis 10 à 20 ans, la création d’objets numériques existait sous forme de fichiers et qu’il n’était pas possible ou pas accepté de définir un propriétaire légitime et contrôler les transactions alors que tout le monde pouvait accéder à ces fichiers via son navigateur. Désormais, nous pouvons effectuer des transactions de ces créations digitales natives ou même de jumeaux numériques d’actifs physiques : des opportunités passionnantes en perspective !

Evénements

Webinaire Entreprendre en Corée. Vous avez un projet vers la Corée ? Rencontrez nos experts de la FKCCI en ligne et posez toutes vos questions relatives à l'entreprenariat en Corée !
Gratuit

Webinar  • …

En ligne

Entreprendre en Corée

Vous avez un projet vers la Corée ? Rencontrez nos experts de la FKCCI en ligne et posez toutes vos questions relatives à l'entreprenariat en Corée...

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin