Les profils recherchés

A. Diplômes

Les entreprises recherchent des personnes disposant d’une expérience ou une expertise difficile à trouver parmi les Coréens.

 

Les personnes aux profils prisés sont souvent détentrices de Master, MBA ou PhD.

Les jeunes diplômés étrangers peuvent aussi trouver des opportunités dans les groupes internationaux via des sessions d’embauche de talents étrangers et par les tests d’entrées dans les grands groupes. Etre recruté dans une PME est plus difficile mais toutefois possible en disposant des bons contacts.

Les formations requises sont les suivantes :  

- Bac+3 (Bachelor’s degree) avec 1 an d’expérience professionnelle* ou Bac+4 (Master’s degree)*

- Un certificat de langue tel que TOEIC, TOEFL, IELTS peut être demandé

*Le diplôme obtenu et l’expérience acquise doivent concorder avec le poste en recrutement.

 

B. Expérience

Les entreprises recrutent les étrangers généralement pour des positions de cadre supérieur et des postes requérant une qualification très précise :

Ingénieur, informaticien, contrôleur de gestion, marketing, chef de projet, etc. 

 

C. Langue

La connaissance du coréen reste l’atout principal, sans lequel toute recherche d’emploi s’avèrera sensiblement plus difficile.

En effet, la communication des informations et la majeure partie des transactions sont réalisées en coréen, et nécessitent l’interprétation simultanée pour les représentants étrangers ne parlant pas coréen. 

Ce constat reste valable même au sein des entreprises françaises implantées en Corée qui emploient majoritairement des collaborateurs locaux, à l’exception des postes de direction générale. L’apprentissage de la langue coréenne ne peut être que fortement conseillée pour un séjour de longue durée. Des cours de coréen sont disponibles auprès des universités et de centres de formations publics ou privés.

 

* Quelques organismes de formation en coréen :

<Structures Publiques>

<Universités>

Pour les rares postes qui ne requièrent pas l’usage du coréen, la maîtrise de la langue anglaise est impérative et la connaissance du mandarin et du japonais peuvent représenter un plus.

En outre, dans certains grands groupes industriels, la connaissance d’une langue arabe, de l’espagnol ou du russe pourrait constituer un atout majeur.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Connaissez vous notre page Facebook ?