La Corée rend hommage au président de Samsung, Lee Kun-hee : retour sur sa contribution aux relations franco-coréennes

En présence de la famille et des amis de longue date, les funérailles de l’emblématique président de Samsung Lee Kun-hee, ont eu lieu dans le prestigieux centre médical du conglomérat au sud de Séoul, le mercredi 28 octobre 2020. Lee Kun-hee a été à l'origine du miracle des semi-conducteurs en Corée qui a permis au pays de traverser la situation économique difficile des années 90, et la montée en gamme de son industrie. Rien ne prédestinait cette petite entreprise familiale à devenir la géante que nous connaissons aujourd’hui. Et pourtant, le Chaebol représente aujourd’hui pas moins de 12% du PIB coréen (en termes de ratio entre le revenu global du groupe et le PIB coréen) et domine le marché mondial des smartphones depuis plusieurs années avec 23% des ventes (en termes de volume) au T2 2019, devant les géants Huawei et Apple. Fort de ses quelques 300,000 employés à travers le monde, le groupe affiche toujours des chiffres remarquables au plus fort de la crise sanitaire mondiale (+52% de bénéfices d’exploitation au T3 2020 en glissement trimestriel).

Lee Kun-hee a été à la tête du groupe Samsung de 1987 à 1998, puis à partir de 2010, président de Samsung Electronics qu’il a profondément transformé et monté en gamme.  Il a par la suite été membre du Comité international olympique (CIO) de 1996 à 2017 contribuant ainsi à la candidature des jeux d’hiver de PyeongChang.

Il a également participé à la formation d’un partenariat économique durable avec la France notamment par sa contribution au développement de l'industrie des semi-conducteurs, qui constitue un lien économique fort entre Paris et Séoul, à travers le succès des joint-ventures telles que Samsung Atofina et Samsung Thales. Il est à l’origine d’une autre étape marquante de la coopération avec la France en créant la filiale française de Samsung Electronics en 1986, qui compte maintenant 450 employés.

Plus récemment, Samsung a décidé de créer en 2018 son troisième centre de recherche et développement (R&D) en intelligence artificielle (IA) en France, après les centres de R&D en Corée et aux États-Unis, encourageant ainsi le gouvernement français à mettre en place diverses mesures de soutien pour attirer des organismes de recherche dans des domaines associés et encourager les synergies dans la recherche en IA entre les deux pays.

De plus, Samsung a maintenu une relation culturelle étroite avec la France, notamment par la vaste collection privée de Lee Kun-hee, première fortune de Corée (20,9 milliards de dollars). Jean Nouvel, architecte français de renommée mondiale, a attiré beaucoup d'attention en Corée pour son travail historique, qui a réuni trois maîtres de l’architecture en 1996 lorsqu'il a conçu et construit, avec Mario Botta et Rem Koolhaas, le musée Leeum dont l’inauguration en 2005 a été un marqueur de l’investissement de Lee Kun Hee dans le secteur culturel. De nombreux grands artistes français dont Laurent Grasso, Jean Dubuffet, Louise Bourgeois, Alberto Giacometti, Yves Klein et Jean Fautrier y exposent leurs œuvres.

L’ensemble de sa contribution à la France ont valu à Lee Kun-hee la Légion d'Honneur du gouvernement français en 2004.

Evénements

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin