Notre regard sur ...  •  Secteurs & marchés  •  Publications

[Corée Affaires 112] Les Banques Françaises, partenaires du développement du marché des Green Bonds en Corée du Sud

Les Banques Françaises, partenaires du développement du marché des Green Bonds en Corée du Sud

En Décembre 2021, la Corée du Sud s’est fixée comme objectif de réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 en vue d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Cette feuille de route ambitieuse fait suite aux annonces du Korean New Deal qui, en Juillet 2021, décidait d’un accroissement de 40% du budget consacré à la transition énergétique pour atteindre 61.000 milliards de wons (44 milliards d’euros) d’ici 2025. Un tel plan d’investissement contribuera sans aucun doute à accentuer le développement exponentiel du marché coréen des Green, Social et Sustainability Bonds.

Apparus au début des années 2010, les Green Bonds sont des obligations dont les fonds servent à financer ou refinancer des projets bénéfiques pour l’environnement. Ils ont, par la suite, été adaptés pour accompagner des projets ayant une composante sociale (Social Bonds) ou alliant des objectifs à la fois sociaux et environnementaux (Sustainability Bonds).

Les premiers Green Bonds sud-coréens ont été émis par KEXIM, Hyundai et KDB entre 2013 et 2016, tous trois conseillés par Crédit Agricole CIB. Les volumes sont ensuite restés confidentiels jusqu’en 2018 avant de connaitre une croissance rapide pour représenter aujourd’hui 27% de l’ensemble du marché obligataire coréen, soit 33 milliards de dollars US en 2021. C’est un marché dominé par les institutions financières (plusieurs d’entre elles, dont Kookmin, Shinhan, Woori et Hana, figurant parmi les dix premiers émetteurs sud-coréens) qui comptaient pour 45% des émissions en 2021, contre 21% au niveau mondial. Une autre particularité du marché est la relative prédominance des Sustainability Bonds qui représentent 34% du marché contre seulement 17% mondialement.

 

Emissions de Green, Social et Sustainability Bonds en Corée du Sud entre 2016 et 2018 :

 

Aujourd’hui, outre le soutien à la transition écologique du pays, le marché de la Finance Durable est un outil qui permet aux contreparties coréennes de diversifier leurs bases d’investisseurs. De fait, les Green, Social et Sustainability Bonds représentent aujourd’hui une grande part des émissions effectuées par les entreprises coréennes en devises étrangères. En 2021, près de 44% des obligations en dollars américains avaient ainsi reçu un label Green, Social ou Sustainability, ce chiffre montant à près de 100% pour les obligations en euros (4,1 milliards d’euros).

Le marché des Green bonds ayant pris son essor en France avec 5 ans d’avance sur la Corée, les banques françaises ont acquis très tôt un savoir-faire qu’elles mettent aujourd’hui au service de leurs clients coréens. Elles les accompagnent depuis la structuration jusqu’à la commercialisation des titres et les conseillent pour atteindre les meilleurs standards de marché afin de répondre aux attentes d’investisseurs ESG de plus en plus exigeants, valorisant la transparence et des bénéfices environnementaux explicites. En 2021, deux banques françaises, BNP Paribas et Crédit Agricole CIB, figuraient ainsi en compagnie de sept banques étrangères parmi les dix plus importants bookrunners de Green, Social et Sustainability Bonds en Corée du Sud.

Fort de son expérience sur les transactions inaugurales de plusieurs acteurs européens, Crédit Agricole CIB a ainsi pu conseiller plusieurs clients coréens lors de leurs premières émissions Green : les mandats obtenus avec les allemands de KfW à partir de juillet 2014 ont ainsi ouvert la voie à Korea Development Bank en juin 2017 tandis que la structuration des premiers Green Bonds d’EDF en novembre 2013 a précédé les travaux menés pour les énergéticiens coréens à partir de 2018. Enfin, la transaction inaugurale du souverain sud-coréen en 2019 se situe dans la lignée des mandats sur les premiers Green Bonds émis par la France et la Belgique entre 2017 et 2018.

Une relation particulière a également été développée avec les banques sud-coréennes, et ce depuis 2018, année des transactions inaugurales d’Industrial Bank of Korea et de Kookmin Bank.

Au-delà de l’accompagnement sur la structuration de Green, Social et Sustainability Bonds, nous pouvons également apporter notre expertise dans l’établissement de Rapports d’Impact. Ces documents sont un élément clé de chaque transaction durable. Ils visent à donner aux investisseurs une idée précise des effets positifs pour l’environnement (principalement via une réduction des émissions de gaz à effet de serre) des projets financés. Ayant acquis une véritable expertise dans le calcul de ces émissions, il était tout naturel d’aider les partenaires coréens dans le calcul de leurs propres rapports d’impact et l’évaluation de leurs trajectoires de décarbonation.

Les institutions financières françaises ont ainsi joué un rôle primordial dans le développement du marché de la Finance Durable en Corée du Sud. Les partenariats qui se sont noués au fil des années et les partages de connaissances qui en ont découlés permettent aux entreprises coréennes de financer la transition énergétique engagée par le pays et de se conformer aux meilleurs standards de marché.

Evénements

Viva Technology 2024

Foire & Salon

Paris Expo Porte de Versailles Hall 1  •  Paris

Viva Technology 2024

FKCCI is thrilled to announce that it will be the first French Chamber of Commerce to exhibit at VivaTech 2024, Europe's largest Startup Event!

Forums

FKCCI  •  Seoul

Forum Emploi 2024

Découvrez les opportunités de carrière et les avantages que procure la langue française lors du Forum Emploi FKCCI 2024 !

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin