Interview  •  La Chambre

Interview Exclusive des Créateur et Acteur de la Comédie Musicale Notre Dame de Paris

Interviews de Michael K. Lee, acteur et chanteur, ainsi que Richard Cocciante, compositeur et rédacteur de la comédie musicale Notre Dame de Paris.

En célébration du vingt-cinquième anniversaire de la sortie de Notre-Dame de Paris, nous avons eu l’immense privilège d'accueillir la célèbre troupe coréenne de Notre Dame de Paris lors de notre Gala FKCCI 2023. À cette occasion, Michael K. Lee, acteur musical et chanteur, ainsi que Richard Cocciante, compositeur et rédacteur de la comédie musicale Notre Dame de Paris, ont gracieusement accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. Leur talent exceptionnel confère à Notre-Dame de Paris le statut de chef-d'œuvre intemporel, salué à la fois pour sa qualité artistique et son impact culturel. Avec plus de 15 millions de spectateurs dans le monde, 19 millions d’albums vendus et 5000 représentations depuis 1998, Notre-Dame de Paris est devenu un classique de la culture française et participe au rayonnement de la France à l’international.  Le 24 janvier 2024, le spectacle commencera sa tournée coréenne au Sejong Center for the Performing Art à Séoul, continuant de faire rêver ses fans 25 ans après sa 1ère représentation. 

 

Michael K.Lee

 

Après vos débuts en 1995 dans Miss Saigon, vous avez fait carrière à Broadway, et depuis 2013, vous vivez en Corée du Sud. Qu'est-ce qui vous a motivé à déménager en Corée et comment trouvez-vous la vie en Corée ? 

Mon déménagement ici a été motivé par deux facteurs. Tout d’abord, ma famille s’est agrandie. En 2013, mes deux garçons étaient âgés de seulement 4 et 2 ans. Afin de gagner ma vie en tant qu'acteur de théâtre, je dois constamment voyager. Comme j'ai commencé à travailler aussi en Asie, être père, rôle que j'aime le plus, est devenu très difficile. J'étais trop souvent loin de chez moi pour le travail. En m'installant en Corée, je peux aujourd'hui travailler près de ma famille et passer du temps avec mes fils. 

En second lieu, ici, je pouvais jouer des rôles pour lesquels je n'aurais pas été considéré aux États-Unis : un soldat américain, un poète français, une drag queen australienne, parmi tant d'autres. C’est absolument merveilleux!  

 

Parmi les nombreux rôles que vous avez incarnés, quel est le personnage ou le spectacle qui vous tient le plus à cœur ? Et qu'est-ce qui le rend significatif ? 

Honnêtement, le rôle de Gringoire de Notre-Dame de Paris est très spécial pour moi. Notre Dame de Paris est la première “nouvelle” comédie musicale que j'ai jouée ici. Les spectacles que j'avais interprétés auparavant étaient des productions que j'avais d'abord jouées aux États-Unis (Miss Saigon et Jesus Christ Superstar). Gringoire m'a donné l'occasion de me présenter (et de présenter ce personnage) de manière très spéciale au public coréen. C'est pourquoi je me sens connecté à ce personnage. C'est également le personnage que j'ai eu la chance de revisiter le plus au cours de ma carrière, ce qui l'a rendu incroyablement amusant et significatif. À mesure que je change, le personnage change aussi. C'est un honneur de jouer ce rôle et de faire partie de ce spectacle.  

 

Quels aspects du personnage de Gringoire, que vous avez joué à plusieurs reprises dans Notre-Dame de Paris, vous ont inspiré ? Avez-vous rencontré des difficultés particulières en interprétant ce rôle ?  

En tant que narrateur de la pièce, j'ai toujours ressenti (et joué ainsi) que Gringoire comprend comment chacun dans la pièce se sent... presque comme s'il était Victor Hugo lui-même. Il est très empathique. 

Simplement... c'est un rôle fantastique et séduisant ! D'ailleurs, le compositeur Richard Cocciante lui a attribué les chansons les plus belles. Les interpréter m'inspire beaucoup. La musique est magnifique, et le défi est d'être dans ma meilleure condition vocale pour chaque représentation afin de rendre justice au rôle. Le rôle exige une grande étendue vocale, du contrôle et de l'endurance. C'est difficile, mais cela en vaut certainement la peine.  

 

Y a-t-il des rôles spécifiques, des types de productions ou des genres que vous êtes impatient d'explorer et que vous n'avez pas encore eu l'occasion de découvrir ? 

J’aimerais beaucoup explorer le théâtre immersif, nouveau genre de narration fascinant.  J'adorerais également présenter davantage d'œuvres de Stephen Sondheim au public coréen. 

 Il y a, bien sûr, de nombreux grands rôles auxquels j’aimerais avoir la chance de donner vie, mais réaliser ces rôles nécessiterait une bonne dose de chance et de timing. Plutôt, je reste préparé et présent dans le monde théâtral actuel pour saisir les opportunités qui se présentent. Il y a tellement d'histoires à raconter et de personnages à incarner... pourquoi se limiter à un seul ? 

 


Riccardo Cocciante  

Même si l’histoire de la comédie musicale Notre Dame de Paris a plus de 25 ans, elle continue d’enchanter et de susciter l’intérêt du grand public. Selon vous, quelle est la plus grande force de cette comédie musicale et qu’est-ce qui la distingue tout particulièrement des autres œuvres du genre ?  

Tout d’abord, il est important pour moi de préciser que Notre Dame de Paris est un “spectacle musicale” et non une "comédie musicale” car comme dans l’Opéra, tout est chanté du début à la fin, et cela sans aucun dialogue. 
C’est ce qui fait sa différence et ce fut mon choix. 

Comment expliquer sa force ? C’est un spectacle hors du temps, qui a réussi à créer un nouveau style. 
Par exemple, la chorégraphie a osé mélanger les genres et en plus ces derniers sont, du début à la fin, des personnages de l’histoire. 

 

Le genre de la comédie musicale est de plus en plus populaire auprès du public coréen, où des adaptations et de nouvelles créations sud-coréennes voient le jour. Selon vous, pourquoi les comédies musicales connaissent-elles un tel succès en Corée ? 

Pour moi la Musique est un langage universel. 
Que les spectacles soient étrangers ou coréens, dans ce moment historique que le monde vit, la musique fait du bien au public et cela se voit. 

 

La version coréenne de Notre Dame de Paris produite en 2013 a notamment été, grâce à son grand succès, reprise plusieurs fois en 2016, 2018 et maintenant 2024. Comment s’est déroulée la collaboration avec entre les équipes françaises et coréennes pour adapter et réinventer cette comédie musicale ? 

Les adaptations ont toujours demandé beaucoup de travail ! Il faut en premier respecter le texte original, puis la métrique car tous les chanteurs ont chanté et chanteront toujours sur la même bande musicale et cela depuis 1998. Pour cette version coréenne, je remercie sincèrement Chang Hak Park pour son engagement passionnel pour cette œuvre. 

 

Enfin, à quoi peut s’attendre le public coréen de cette nouvelle édition de l’adaptation coréenne de Notre Dame de Paris, qui débutera sa tournée le 24 janvier 2024 et se clôturera le 24 mars 2024 ?  

Ce qui m’étonne toujours est que les personnes qui reviennent voir le spectacle ressortent toujours aussi émerveillées. Elles nous demandent ce qui a changé, alors que rien n’a changé ! Et rien ne changera. 
A suivre ! 

 

Evénements

Networking  • …

Platform-L  •  Seoul

ICC Immersion South Korea 2024

From July 3rd to 5th, join us at Platform-L to meet 15 French companies from the cultural and creative industries in the heart of Seoul!

Evènements  • …

Floating Island, Gavit Convention 2F  •  Seoul

La Fête Nationale 2024

Come Celebrate the most-awaited French holiday of the year, gathering every year over 1,000 people to meet, share, and enjoy!

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin