Notre regard sur ...  •  Appels d’offres & Opportunités d'affaires

La résilience de la Corée du Sud : une opportunités pour les entreprises françaises

A l'occasion de la sortie d'une édition spéciale Corée du Sud de la Revue du Trombinoscope, la FKCCI présente les opportunités d'affaires en Corée !

 

 

"En matière de gestion de crise sanitaire et de performances économiques, la Corée du Sud est sous le feu des projecteurs… Et pour de bonnes raisons. Sa capacité à maitriser rapidement et efficacement la pandémie tout en préservant son activité économique a permis de renforcer la confiance des exportateurs et investisseurs étrangers, dont les entreprises françaises qui ont une carte à jouer au Pays du matin calme.

Avec une croissance négative de 1% de son PIB en 2020 et un rebond de 3% prévu en 2021, la Corée enregistre la meilleure performance parmi les pays de l’OCDE à l’ère du COVID-19, ce qui la place parmi le top 10 des plus grandes économies mondiales. Ses exportations et importations ne baissaient également que de -5,4% et de -7,1% respectivement, tandis que les pressions déflationnistes (+0,5% de taux d’inflation) et le taux de chômage (4,1%) restent maitrisés. La façon remarquable dont la crise a été gérée en Corée en est la principale cause : la mobilisation massive de sa population ainsi que sa politique de vigilance et de dépistage systématique (principe des 3T : tester, tracer, traiter) issue d’années d’expérience de gestion de précédentes pandémies et de l’adaptation rapide à partir de ses technologies de « Smart City », constituent désormais une référence mondiale.

 

Par son ambitieux plan de « New Deal » similaire à son homologue français, l’agilité et l’esprit d’ouverture de ses entreprises et de ses consommateurs, l’économie coréenne se tourne désormais vers l’avenir et offre de nombreuses opportunités pour les exportateurs et investisseurs français. Tous les secteurs sont concernés, allant des bastions traditionnels français en Corée (aéronautique, agroalimentaire, luxe, …) aux nouveaux débouchés dans l’économie du numérique, le développement durable ou encore les biotechnologies et la santé.

Ainsi, à l’image de l’économie coréenne, la communauté d’affaires franco-coréenne a été particulièrement résiliente en 2020, tant et si bien que la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-coréenne a vu son nombre de membres augmenter de 370 à plus de 390 en 2020 tout en se hissant désormais parmi les plus grandes chambres françaises à l’international.

Depuis longtemps, la Corée est une destination attractive pour les entreprises françaises. En effet, la présence économique française en Corée s’est diversifiée à mesure que l’économie coréenne et ses besoins se sont développés. Dans les années 60-80, ce sont les grands groupes français comme Air France, Airbus ou Alstom qui s’installèrent les premiers pour développer les infrastructures de l’économie coréenne en plein boom. Dans les années 90, on assiste à la diversification de la présence française, notamment dans les biens de consommation, alors que Séoul se révélait au regard du monde entier à l’occasion des Jeux Olympiques de 1988. A partir de la fin des années 90 et des années 2000, la Corée est davantage considérée comme un partenaire : des joint-ventures se forment à l’instar de Renault Samsung ou Shinhan BNP Paribas, à la suite de la crise financière asiatique de 1997. En 2011, l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange UE-Corée change à nouveau la donne en supprimant les barrières tarifaires de 99% des produits, ouvrant la voie à de nombreuses PME exportatrices.

Désormais, avec 5 milliards d’euros d’IDE français en Corée, plus de 220 entreprises françaises implantées localement représentant près de 28 500 emplois et un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros, la communauté d’affaires française en Corée est la première communauté européenne, dépassant l’Allemagne en termes de visas délivrés aux investisseurs et chefs d’entreprise.

Dans le monde post-COVID, la Corée apparaît sous un nouveau jour pour les entreprises françaises qui cherchent à diversifier leurs débouchés commerciaux. Avec ses 52 millions d’habitants, les évolutions du marché local s’avèrent très favorables aux produits français qui répondent bien aux nouvelles habitudes de consommation, davantage tournées vers la recherche de nouveauté, d’innovation et de qualité élevée. Ce tournant marque une rupture qui profitera aux entreprises qui sauront se positionner dans cette période de mutation du marché, pour à la fois trouver en Corée un nouveau relais de croissance et réussir une implantation durable. Les infrastructures et canaux de distributions locaux sont quant à eux fiables et s’adaptent rapidement, à l’instar de la FKCCI qui, avec son business center et ses services associés, est solidement installée pour accompagner les entreprises françaises dans le cadre du plan France Relance et des aides à l’export.

Alors n’hésitez plus, il est temps d’oser l’aventure en Corée !"

 

 

Retrouvez l'article dans l'édition de février 2021 de La Revue du Trombinoscope

Plus d'infos sur https://www.trombinoscope.com/

Evénements

Forums

KCCI  •  Seoul

Forum Emploi 2024

Découvrez les opportunités de carrière et les avantages que procure la langue française lors du Forum Emploi FKCCI 2024 !

Evènements  • …

KINTEX  •  Goyang-si, Gyeonggi-do

Seoul Food & Hotel 2024

FKCCI welcomes 8 French F&B and hospitality companies to showcase their products and French Excellence to Korea and the World!

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin