Actualités

La Corée du Sud signe un accord de libre-échange avec l’Indonésie

La Corée du Sud signe un accord de libre-échange avec l’Indonésie

Le 18 décembre 2020, la Corée du Sud a signé un accord commercial de libre-échange avec l’Indonésie (CEPA). L’accord a été signé à Séoul, en présence du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie Sung Yun-Mo et de son homologue indonésien.

Cette avancée commerciale, qui fait suite aux accords similaires signés avec Singapour (2006) et le Vietnam (2015), s’inscrit dans la volonté coréenne de renforcer la présence de ses exportateurs en Asie du sud-est. L’ambition de la quatrième puissance économique d’Asie est de poursuivre la signature d’accords de libre-échange avec des pays membres de l’Association des Nations de l’Asie du sud-est (ASEAN), et consolider les liens déjà existants. Avec cette signature, le réseau d’accords de libre-échange de la Corée du Sud passe à cinquante-sept pays, en pleine expansion ces dernières années. Des négociations sont actuellement en cours avec les Philippines, le Cambodge, la Malaisie. Le pays envisage par ailleurs de rejoindre l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP), pour accroître ses débouchés commerciaux.

Véritable objectif stratégique lui permettant de réduire sa dépendance économique vis-à-vis de la Chine et des États-Unis, la Corée compte sur ce CEPA pour compléter le Partenariat économique régional global (RCEP).

Le RCEP est un projet d’accord de libre-échange regroupant les dix pays membres de l’ASEAN ainsi que l’Australie, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Nouvelle-Zélande. C’est, à ce jour, le plus important au monde, concernant un tiers de la population planétaire, et 30% du commerce mondial. L’accord, signé le 15 novembre 2020 lors d’un sommet virtuel de l’ASEAN, vise à réduire les droits de douane et les barrières administratives. La suppression des tarifs douaniers d’importation de biens agricoles s’élève à 49% pour la Corée du Sud. Certains tarifs sont en revanche maintenus pour certains produits afin de protéger les fermiers locaux : riz, blé, produits laitiers, sucre, bœuf et porc. Les services sont cependant mis de côté, et une unification des normes n’est pas à l’ordre du jour.  Si l’accord est donc une avancée majeure pour la Corée, il n’en est pas pour autant complet, ce que la signature d’accords de libre-échange comme le CEPA vise à palier.

« Nous prévoyons que [le CEPA) complète les systèmes multilatéraux tels que le RCEP, et fasse avancer davantage les réseaux commerciaux en Asie du sud-est » a assuré le ministère du Commerce coréen dans son communiqué de presse.

Concrètement, l’action combinée du CEPA et du RCEP doit permettre à la Corée du Sud de supprimer les tarifs douaniers pour 95,8% des produits indonésiens. L’Indonésie, en contrepartie, supprimera les tarifs douaniers pour 94 ,8% des produits en provenance du Pays du matin calme.

Evénements

Conférence & Séminaire

FKCCI Office  •  Seoul

The Newcomers’ Seminar

Just arrived in Korea? You wish to better understand this new environment? The Newcomers’ Seminar is designed for you!

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin