Evènements

La Nuit des Idées 2021 en Corée en Youtube live avec l’Institut français

La Nuit des Idées 2021 en Corée en Youtube live avec l’Institut français

Rendez-vous le 28 janvier 2021 de 19 à 20h30 (heure coréenne) pour la Nuit des Idées en Corée !

La 6è édition de ce rendez-vous consacré à la libre circulation des idées et des savoirs, coordonné par l’Institut français, aura lieu en ligne sur le thème « Proches ». Elle sera renforcée dans sa dimension digitale avec la création de « 24 heures de nuit et d’idées ».

Plus de 200 Nuits des idées sont attendues à l’international, dont celle de Corée du Sud qui aura pour thème « Paradigme pour une nouvelle éthique sociale ».

L’édition 2021 prendra un relief particulier dans le sillage de la pandémie de COVID-19. Le thème « Proches » a été choisi pour permettre d’interroger la transformation de nos rapports à l’espace et aux mobilités, les nouvelles solidarités que la crise de nos modèles économiques et sociaux appelle à construire, ou encore la place du numérique dans nos sociétés, qui façonne de plus en plus notre rapport au monde. « Proches » invite également à questionner l’évolution des socialités contemporaines, et plus que jamais notre rapport à l’autre.

En Corée, le débat sera centré sur les questions du “soin” et du “prendre soin” avec trois intervenants, modéré par Christophe Gaudin, professeur et directeur de la société de conseil Eranos et membre de la FKCCI.

 

INFO PRATIQUES

Inscription, présentation et agenda sur le site de l’Institut français en Corée

FR : https://www.institutfrancais-seoul.com/youtube-live-la-nuit-des-idees-2021-en-coree/

KR : https://www.institutfrancais-seoul.com/ko/%ec%9c%a0%ed%8a%9c%eb%b8%8c-%eb%9d%bc%ec%9d%b4%eb%b8%8c-%ec%82%ac%ec%9c%a0%ec%9d%98-%eb%b0%a4-2021/

 

PRESENTATION

« La situation actuelle a entrainé une profonde remise en question des valeurs de nos sociétés, jusqu’à faire émerger au cœur des débats cette notion du “care”. Selon Joan Tronto, « [le] care désigne une espèce d’activité qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir en état, pour préserver et pour réparer notre monde en sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible. Ce monde comprend nos corps, ce que nous sommes chacun en tant que personne, notre environnement, tout ce que nous cherchons à tisser ensemble en un filet serré et complexe dont la destination est de maintenir la vie ».

La crise a remis au-devant de la scène des métiers invisibilisés, dévalorisés, souvent féminins, apparus soudainement comme fondamentaux. La prise en charge des enfants, des malades, des personnes âgées ou en difficulté se voit répartie de manière inéquitable partout dans le monde, aussi bien en France qu’en Corée du Sud. Cette tâche revient traditionnellement aux femmes, et plus spécifiquement encore aux mères qui assurent le lien entre les générations. Dans ces sociétés modernes ultra compétitives, où l’avenir est tout entier « capitalisé » sur l’enfant, le rôle de la femme, une fois mère, devient rapidement celui de caregiver centré sur le bien-être de la cellule familiale. »

 

AGENDA

  • 19h : Introduction de Sandra Laugier par capsule vidéo

Mme Sandra LAUGIER, professeure de philosophie à l’université Panthéon Sorbonne, directrice adjointe de l’ISJPS et membre de l’IUF. Elle a développé des recherches dans les domaines de la philosophie du langage ordinaire, de la morale, du politique et de la culture populaire. Elle a notamment publié Le soucis des autres. Ethique et politique du care (avec P. Paperman, 2005 et 2011). Son dernier livre, co-écrit avec Najat Vallaud-Belkacem, s’intitule La société des vulnérables. Leçons féministes d’une crise (Gallimard, 2020).

  • 19h10-19h55 : Débat« Trouver les mots, donner de la voix » 

Intervenants :

Mme CHO HAN Haejoang, anthropologue culturelle, professeure de l’Université de Yonsei et féministe. Elle est fondatrice du Haja center (Seoul Youth Creativity Center), centre social pour les enfants et les jeunes.

Mme GONG Ji-young, romancière de la « nouvelle vague » coréenne entre 1980 et 1990. Considérée comme une auteure féministe, elle place les droits des femmes au centre de ses récits. Elle est l’auteure notamment de Pars seule comme une corne de rhinocérosMaison du bonheur, ou encore Le Creuset.

M. CHOI Taeyoon, artiste, éducateur et activiste basé à New York et à Séoul. Sa pratique artistique implique la performance, le dessin, les nouvelles technologies, et les installations dans l’espace public. Il a publié plusieurs ouvrages dont ‘Urban Programming 101’ et ‘Anti-Manifesto’. Ses dernières œuvres se concentre sur l’amélioration de l’accessibilité et de l’inclusion dans l’art et la technologie.

Modérateur :

M. Christophe GAUDIN, professeur en sciences politiques à l’université Kookmin

  • 19h55-20h10 : Q&A
  • 20h10 -20h30: performance du Studio Choi Taeyoon, « Distributed Web of Care 2021 »

Direction: Taeyoon Choi, Choreography: Ji Hye Chung, Production: Taeyoon Choi Studio (Jaemin Shin, Suhyun Choi), Flag Design: Ye Seom Ahn

*Interprétation simultanée français-coréen

 

Evénements

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin